• Bora Bora

    Du 29 au 31 janvier 2012.

     

    Un peu d’histoire…

    L’origine de Bora Bora se perd dans la nuit des temps. Avant l’arrivée des Européens, l’île s’appelait Vavau mais aussi Mai Te Pora, ce qui signifie «surgie des ténèbres», ou plus précisément « créée par les dieux», selon les légendes anciennes qui racontent que cette terre  était la première à sortir des eaux. Pora, ou Popora est devenu avec le temps Pora Pora, puis Bora Bora. Les premiers habitants de l’île arrivèrent au IXè siècle environ après un long périple à travers le Pacifique. Ces fiers marins, redevenus sédentaires, s’installèrent progressivement sur toutes les côtes. D’après la légende, le premier roi de l’île, Firiamata o Vavau, grand navigateur et guerrier invincible, était né des amours d’une pierre et d’une falaise. Des guerres pour la conquête de l’île vont se succéder durant des siècles, mettant aux prises les tribus des trois grands districts (Nunue, Faranui, Anau).

     

    Finalement, juste avant l’arrivée de James Cook en 1769, Puni, Roi de Faanui, va imposer la paix sur l’île, après avoir vaincu ses adversaires.  Les Rois Tapoa I et Tapoa II (qui épousera en 1822 Aimata, la future Pomare IV) vont régner sur Bora Bora pendant le XIXè siècle. Terii Maevarua II, fille adoptive de Tapoa règnera de 1860 à 1873, date à laquelle sa nièce Terii Maevaru II, prendra le pouvoir. Elle épousera le prince Hinoi en 1884, divorça trois ans plus tard, et finit par céder son île à la France, lors de l’annexion de 1888. Elle Mourut en 1932.

     

    Un peu de géographie…


    Située à 275km de Tahiti, Bora Bora est la plus ancienne des îles de la Société avec Maupiti (environ 7 millions d’années). En fait Bora Bora est un «presqu’atoll», à mi-chemin entre les atolls des Tuamotu (10 à 40 millions d’années) et les îles hautes comme Tahiti ou Raiatea (entre 2 à 3 millions d’années). Son immense lagon ceinturé d’un récif très large, est coupé en un seul endroit par la passe de Te Ava Nui, entre le motu Toopa et le motu Tevairoa, face à Vaitape, la capitale. Longue de 9km, large de 4km, l’île principale présente toutes les caractéristiques des îles hautes, avec des sommets imposants : le mont Otemanu (727m) et le mont Pahia (661m). Le tour de l’île, 32km, s’effectue le long de la côte découpée qui abrite quelques magnifiques baies, mais surtout des plages somptueuses, dont celles de Taahana et de Matira. La population de 5800 habitants est entièrement vouée à l’industrie du tourisme.


    Et le lagon…

    Le lagon de Bora Bora est trois fois plus étendu (80km²) que les surfaces terrestres. Il offre aux yeux une palette incomparable de lumières et de couleurs. Au sud-est de l’île, se trouve le Jardin de Corail, un étonnant parc aquatique naturel où l’on peut voir toutes sortes de poissons. La faune marine de Bora Bora est d’une grande richesse. On compte près de 700 espèces de poissons tropicaux.


    Nous sommes arrivés à Bora Bora aux alentours des midis après 15mn de vol. T’as pas le temps de décoller que t’es déjà arrivé ! On avait demandé à un steward de quel côté il fallait se mettre dans l’avion pour voir l’île d’en haut. Il nous avait répondu de nous placer à droite. Malheureusement, ce n’était pas exact. Quel c.. ! Si bien qu’on n’a pas n’a pas vu les îles de Tahaa et de Raiatea et encore moins le magnifique lagon de Bora Bora. On était dégoûtés. D’habitude on se séparait dans l’avion, 2 à gauche et un à droite, ou l’inverse. De cette manière on arrivait toujours à avoir des photos. Mais là c’est râté ! Comme il faisait beau ce jour-là, les îles devaient être magnifiques ! Bref, j’ai tout de même pris quelques clichés à l'arrivée.


      Bora Bora


               Bora Bora

     




    L’aéroport de Bora Bora se trouve sur un motu, le motu Mute, ce qui est en soi extraordinaire, hormis la couleur du lagon !


    Bora Bora


    Puis nous avons pris une navette qui nous a emmenés sur la terre ferme. La traversée a duré une 20aine de minute. Mon père et moi sommes montés sur le pont et la vue était superbe.

     

    Bora Bora

     Bora Bora





    Bora Bora

    Bora Bora






    Nous avons débarqué à Vaitape, la plus grande ville de l’île.

     Bora Bora

    Le transport en commun local nous attendait.

     

    Bora Bora

     Bora Bora

     

     

     

     

     

    Bien 20mn plus tard, nous intégrions notre bungalow familial (5 places) au Village Temanuata situé à la pointe sud de l’île, la Pointe Matira. Ce «village» de bungalows est géré par de métropolitains, Jacques et Eve et Yves et Martine, des gens très accueillants et sympathiques.

     

    Bora Bora

     

     

    Bora Bora







    Une fois installés nous sommes allés à la plage et avons retrouvé nos parisiens, Claude et Philippe qui se faisaient bronzer sur un transat. Nous avions une jolie plage privée, c’est vrai. Et la vue était belle... malgré la dernière averse !

     

    Bora Bora

     

    Dommage que la plage soit petite et encadrée d’hôtels sur pilotis. C’est le problème de Bora Bora, il y a des hôtels avec bungalows pieds dans l’eau partout. C’est affligeant ! Tu ne trouves plus un lagon vierge de tous ces hôtels de luxe qui dénaturent tout ! On nous a conseillé de faire le tour de l’île en pirogue pour voir les lagons comme nous avions fait à Huahine, mais finalement on a renoncé. Le couple de Caen, Bernard et Yvette, rencontré à Moorea puis à Huahine l’a fait et a été déçu justement à cause de tous ces hôtels installés dans les plus beaux lagons, ou sur les plus belles pointes… 

     

    Le soir venu, nous sommes allés sur la plage d’à côté pour voir le coucher de soleil. Mais au moment où ce dernier descendait, un gros nuage est passé devant. Désolé !

     

    Bora Bora

     

    Bora Bora

     

     

     

     

     

    Le lendemain (le 30), nous avons loué une voiture pour faire le tour de l’île. Il faisait gris. C’est dommage ! J’ai tout de même pris quelques photos des différents baies et lagons…

     

    Bora Bora

     Bora Bora

     

     

     

     


    De montagnes…

     

    Bora Bora

     

    Bora Bora

     

     

     

     

    Bora Bora

     

     




    D’églises…

     

    Eglises de Faanui et de VaitapeBora Bora

     

    Bora Bora





     




    Nous nous sommes arrêtés au village de Vaitape. Nous avons visité les magasins de perles. Rien que pour le plaisir des yeux ! Elles sont belles les perles de Tahiti… oui mais chères !

    Vers les midis nous sommes rentrés à notre logement pour prendre Claude et Philippe. Comme ils partent cet apm pour la métropole, nous avons décidé de déjeuner une dernière fois ensemble. Yves, l’un de nos hôtes nous a donné l’adresse d’un très bon snack : le SnackTipirai. Malgré le fait qu’il soit fermé le lundi, le restaurateur prénommé Teiki, a accepté de nous servir quand même.

    Teiki nous reçut dans un faré où des centaines de photos recouvraient les poutres en bois. Il n’attendit pas longtemps avant de nous tirer le portrait... et Claude et moi en fîmes de même.

     

    Bora Bora

    Faré-restaurant

     

    ... et Claude et moi en fimes de même. Teiki est un homme costaud de 45 ans environ et est né en Corse d’une mère polynésienne et d’un père français, légionnaire.


    Bora Bora

    Teiki, sa femme et son fils ainé

    Bora Bora






    C’est quelqu’un d’incroyable ! Il nous a préparé nos 5 plats en 20mn montre en main dans sa toute petite cuisine derrière son faré ! Tout le monde a pris de thon rouge et moi un Mahi Mahi (daurade) poêlé sauce vanille, tout ceci accompagné de frites, de salade et de riz.

     

    Bora Bora

     Huuummm !!!

     

    C’était délicieux ! Pour les plus gourmands (dont je ne faisais pas partie… tout simplement parce que j’étais pleine !) crème brûlée et profiteroles. Mais regardez-moi la taille de ces profiteroles ! Enormes !

     

    Bora Bora


    Teiki est d’une gentillesse et d’une générosité sans nom. Il nous a offert plusieurs cadeaux, notamment des gousses de vanille et des perles. Il a même offert des CD de musique polynésienne à Claude. Il était tellement content de nous recevoir qu’il avait du mal à nous laisser partir.  Et puis c’est un passionné de cuisine. On pourrait l’écouter des heures à raconter comment il prépare tel ou tel plat ! Vraiment incroyable ! Si vous passez par Bora Bora, venez manger dans ce restaurant dont voici l’adresse :Teiki Peplinski, BP 782 98730 Vaitape à Bora Bora.

     

     Teiki résume bien à lui seul l’accueil Polynésien. Nous terminons donc notre séjour dans les îles sur cette excellente journée. Et oui demain (le 31) c’est la fin de notre périple dans le pacifique. Nous partons pour Papeete où nous allons passer notre dernière nuit en Polynésie Française.

     

    Le 1er février, je pars à Auckland en Nouvelle-Zélande et mes parents rentrent en France via LA. Snif ! Durs durs les aux revoirs !

     

     Bora BoraBora Bora

     

     

     

     

     Nana Bora bora !

    « HuahineAuckland »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    CI
    Samedi 11 Février 2012 à 15:23

    Bora bora , rien que le nom fait rêver !


    Le coucher de soleil est magnifique .


    Enormes... les profiteroles ! je vois que tout ce passe au mieux .


    Belle continuation


    CI


    2
    Tikiintahit
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 21:34

    Teiki passed away on August 22 this year

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :