• Destruction d'un Mandala

    L'après-midi du 18/08/2019, Claire mon hôte m'a emmené au Tampon (à 8mn de route de Saint-Pierre) pour assister à la destruction d'un mandala. Oui, je ne vous ai pas dit, mais Claire est en développement personnel depuis 10 ans et s'intéresse plus particulièrement à l'hindouisme et au bouddhisme. 

    Mais d'abord c'est quoi un mandala tibétain ?

    Depuis des temps immémoriaux, l’être humain a construit des cercles d’énergie, basés sur l’harmonie des formes, des couleurs, en lien avec des orientations cardinales, un axe terre-ciel, voir une reliance avec une planète et-ou une divinité et visant à développer des énergies bienfaisantes, guérissantes voire initiatiques. Depuis les cercles de pierres de Stonehenge, les vitraux en rosace de la cathédrale notre dame de Paris ou les peintures de guérison des amérindiens Navajos. Aujourd’hui encore certains yogis hindous s’appuient sur la visualisation des yantras (représentations graphiques initiatiques comme les mandalas), pour pratiquer leur méditation.

    Dans le bouddhisme tibétain, les mandalas, cercles de sable colorés sont réalisés uniquement par des moines ayant reçu les initiations, si le terme mandala signifie cercle, disque et par extension territoire, espace, il s’applique aussi pour désigner un cercle de personnes, une sphère pour désigner un environnement, une communauté, un univers… 

    C’est dans la salle Rita et Charles Beaudemoulin au Tampon que des moines bouddhistes venus du Sud de l’Inde ont réalisé un mandala de guérison. Ce diagramme fait de sable coloré est utilisé comme support de méditation. Afin de créer un telle oeuvre, ils y ont consacré un mois et ont fait preuve de beaucoup de précision et de concentration. Produire un tel dessin se fait à l'aide d'un petit outil conique en cuivre, appelé le Chak-pur et d'une corne de daim qui gratte le cône permettant ainsi de déposer le sable quasiment grain par grain avec une précision incroyable. Du sable fin s’écoule alors sur le plateau et forme progressivement des dessins qui sont de véritables œuvres d'art. Le cercle sacré, symétrique, est utilisé pour la méditation.

    Destruction d'un Mandala

    Le motif du mandala au départ

     Voici une photo de ce mandala de guérison avant sa destruction.

    Destruction d'un Mandala

     

    Avant la destruction du mandala, les fidèles font plusieurs fois le tour du mandala en priant.

    Destruction d'un Mandala

    Puis viennent les explications des moines traduites par le moine de l'île, Thoubten Sangpo.

    Destruction d'un Mandala

    Il explique : "Le mandala, c’est la demeure de la divinité. Ici, c’est le Bouddha de la guérison. Et c’est quoi un Bouddha, un Dieu ? Ce sont des êtres qui sont en continu sur tous les êtres sensibles. Son rôle est de protéger, d’éliminer les obstacles et d’accumuler les mérites."

    Il ajoute : "Le fait de se concentrer sur ce qu’on fait, c’est une force virtuose, parce qu’on ne fait pas de mal pendant ce moment-là. On est juste concentré sur ce point. On voit quand on entre dans la concentration, l’esprit est heureux. L’esprit est puissant, il y a une force qui naît de ça. C’est la vertu, c’est une énergie très favorable."

    Puis à 14h30 la destruction du mandala commença. Les moines ont enfilé une sorte de chapeaux jaunes et ont commencé à chanter en faisant un son gutural.

    Destruction d'un Mandala

     

    Destruction d'un Mandala

     

     

     

     

     

     

     

     

    Destruction d'un Mandala

     

     

    L'un des moines tourne autour du mandala avec une cloche.

     

     

     

     

    Puis il commence à détruire le mandala dans un ordre précis.

    Destruction d'un Mandala

    Destruction d'un Mandala

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une fois que le mandala est détruit tout le sable coloré est distribué aux fidèles ou curieux comme moi. On peut le garder 10 ans et ça porte chance en le saupoudrant par-ci par-là.

    Destruction d'un Mandala

     

    Destruction d'un Mandala 

     

    Le partage du sable par le moine.

     

     

     

     

    Destruction d'un Mandala

     

     

     

    Echantillons de sable sacré par les moines.

     

     

     

     

    Les mandalas sont le symbole de l’impermanence des choses et sont ainsi là pour nous rappeler que tout est éphémère… L’impermanence est une notion importante dans la tradition bouddhiste, qui doit nous amener à accepter que tout soit éphémère et à comprendre que la souffrance trouve son origine dans l’attachement aux biens comme aux personnes.

    Par la suite arrive le temps de l'échange où les moines discutent avec leurs fidèles (si tu parles l'anglais ou le tibétain sinon t'es mal barré!). Ils demandent conseils ou tendent un objet que les moines bénissent.

    Destruction d'un Mandala

    Un moine bénissant un objet

    Voici une vidéo de la destruction du mandala au Tampon. Regardez bien je passe à la TV !!! Bravo si vous arrivez à me trouver. 

    https://www.linfo.re/videos?ps=68907862&jwsource=cl

    Après la cérémonie, j'ai pris quelques clichés de l'autel consacré au Dalaï Lama. On peut y voir des offrandes à droite.

    Destruction d'un MandalaDestruction d'un Mandala

     

     

     

     

     

    Destruction d'un Mandala

     

     

     

     

     

    Une immersion intéressante dans la culture bouddhiste. Un moment de paix et de communion entre les peuples. 

     

     

    « Un coucher de soleil à Saint-PierreVisite de Saint-Leu »

  • Commentaires

    1
    Dominique
    Mardi 20 Août à 19:10

    Bonjour Christèle,

    Je viens de découvrir avec beaucoup de plaisir tes messages !

    De belles découvertes. J'attends la suite avec impatience.

    Bises

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :