• Efate

     Du 12 au 14 janvier 2011

     

    Aujourd’hui (le 13) nous avons fait le tour d’Efate. Efate est l’île principale du Vanuatu et est connue pour son environnement marin, sa forêt tropicale luxuriante et encore inexplorée, ses sources d’eau chaude, ses lagons aux eaux turquoises, ses cascades et ses plages… Nous avons quitté Port Vila vers les 9h avec un groupe composé d’Australiens et de Néo-Zélandais. Notre guide s’appelait Justin et était originaire de l’île de Malékula, de la tribu de Grands Nambas. Il devait avoir une 20aine d’années. Il parlait très bien le français et l’anglais car sa mère était prof de français et son père, prof d’anglais. Il parlait également la langue officielle du Vanuatu : le Bishlama. Il se destinait à être instituteur en primaire.  Il reprenait les cours à la fin du mois. Ce travail de guide était un job d’été pour lui. Nous avons fait une première halte au village de Iarofa, un village coutumier. L’accès au village se fait par la forêt et puis soudain tu as un guerrier, puis 2, 3 qui surgissent des buissons l’air menaçant en criant. On peut aisément imaginer ce qu’ont vécu les premiers explorateurs en entrant sur le territoire des indigènes, il a plusieurs siècles. On a de la chance de ne pas avoir été mangés ! Et puis on nous a laissé entrer.


    Efate


    C’est le grand chef en personne qui nous a servi de guide dans le village car il parlait le français… et très bien d’ailleurs !

     

    Efate

     

    Avec lui nous avons découvert ses pratiques et savoirs traditionnels. Par exemple il nous a expliqué comment il fabriquait des filets de pêche avec des arbres, comment il trouvait de l’eau, comment il survivait après un cyclone.


    Efate

     Efate

     

     

     

     

     

    Et puis nous avons assisté à des danses rituelles ancestrales et le clou du spectacle si je puis dire, c’est le jeune homme qui marche sur des braises pour prouver qu’il est un guerrier prêt à se battre.

    C’est du folklore car il y a bien 2 siècles qu’ils ne vivent plus comme ça mais certaines danses sont encore  utilisées.


     Efate

    Efate


     

     aïe !!!

     


     Puis nous sommes allés au Blue Lagoon (le lagon bleu) et comme son nom l’indique ce lagon a une eau bleue mais à la différence du trou bleu vu à Santo au Vanuatu, l’eau est saumâtre. Nous nous sommes baignés.


    Efate


    Mais à peine arrivés, on a été vite envahis par d’autres touristes… Et puis on nous a proposé un lunch «soi-disant» mélanésien. Je dis soi-disant parce que ce repas m’a rappelé étrangement les pique-niques que j’ai faits quand j’étais en excursion en Australie : pain de mie, saucisses, tomates, salade verte, œufs, poulet, betterave… par contre en dessert, nous avons eu des fruits d’ici (ananas, bananes, mangues…)

     

    Efate


    Après le repas, tout s’est accéléré. On était censé s’arrêter sur une des plus jolies plages du coin : Eton Beach. Oui on s’est arrêté en fait mais on est resté dans le van. On devait visiter d’autres villages (Pang Pang) mais on ne l’a pas fait non plus.

    On s’est enfin arrêté de l’autre côté de l’île (au Nord-Ouest) au Musée de la Seconde Guerre Mondiale. Ce musée est assez insolite car il s’agit en fait de la collection privée d’Ernest, un Vanuatien qui avait 6 ans pendant la guerre du Pacifique Sud.


    Efate


    Il continue à trouver toute sorte d’objets laissés par les américains pendant cette guerre.



    Efate






    La vue depuis son musée était belle aussi. Il donnait sur une île volcanique.

     

    Efate

     

    Nous avons fait une dernière halte au Port Havannah pour une ultime baignade et un café (celui de Tanna). J’en ai profité pour faire quelques photos.


     EfateEfate

     

     

     



    Mais de nouveau la plage fut envahie de touristes. Y en a marre de ces énormes bateaux de croisière !!!

     

    Et puis on a filé vers Port-Vila. On nous déposa à 16h. C’était quand même tôt pour une journée d’excursion !!! Même si c’était sympa, même si les guides étaient gentils et que l’on a vu et appris beaucoup de choses, on n’a pas fait la moitié de ce qui était prévu. C’est quand même dommage !!!

    Demain (le 14), nous quittons le Vanuatu pour les îles Fidji.

     

     

     

     

     

     

    « MalékulaTahiti »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :