• Pas terrible !

     Le Railway YHA du 06 au 13 décembre 2011.

     

    Note : 06/10


     Pas terrible !

    Je n’ai pas aimé cet endroit. A peine arrivée déjà je voulais partir. J’aurais voulu pouvoir retourner au YHA Central. Pourquoi n’ai-je pas aimé ce lieu, vous demandez-vous ?

     

    Pas terrible !

     Premièrement, je me suis retrouvée au 2ème sans ascenseur. Pas cool ! Et juste au-dessus de l’entrée où se trouve la zone fumeur et le BBQ. Pas cool du tout !


    Deuxièmement, la cuisine était trop petite.  Il n’y avait pas assez de frigos pour mettre les denrées périssables et pas assez d’étagères pour ranger les aliments qui ne vont pas dans le frigo. Trop souvent les gens poussaient ton sac au fond du frigo ou bien déplaçaient carrément tes affaires. Un matin, j’ai mis 10mn à retrouver mon sac de bouffe. Ça m’a gonflé ! Il n’y avait pas assez de couverts pour tout le monde. Si tu voulais diner entre 20h et 20h30, oublie et attends 21h et encore ce n’était pas sûr que tu puisses trouver de la vaisselle propre. Les poêles et les casseroles étaient dans un état lamentable. La moindre chose que tu y faisais cuire attrapait voire brûlait !


    Pas terrible !

     

    Des dortoirs ont été construits dans des wagons 



    Troisièmement, un lieu très bruyant, d’une part parce qu’il était situé entre la gare et une rue très fréquentée, et d’autre part parce que la population ici était très jeune, beaucoup plus qu’au YHA Central, avec une moyenne d’âge de 25 ans max… et encore pas sûr ! Avec les 2 femmes qui ont partagé mon dortoir les premiers jours, on devait être les plus «anciennes» de la maison !!!


     Quatrièmement, très peu d’australiens et énormément d’allemands et je dirai qu’entendre parler allemand à tous les repas, c’est gonflant !!! C’est vraiment pas une langue mélodieuse !

     

    Les 3 premières nuits que j’ai passées dans ce YHA ont été difficiles parce que la femme qui dormait dans lit du bas (et oui pas de bol, je me suis récupérée le lit du haut !) remuait toutes les nuits. Je n’ai quasiment pas dormi. Et puis j’ai dû changer de dortoir afin de prolonger mon séjour.


     Cinquièmement, malheureusement j’ai dû attendre 13h pour réintégrer un autre dortoir. Je me demande bien pourquoi ils te font attendre si longtemps quand tu vois le temps qu’’ils passent pour «nettoyer» la chambre (quand elle est nettoyée !)  Par chance elle était au rez-de-chaussée, youpi !!! Dans la chambre, ne restait de dispo qu’un lit du haut. Pas cool !!! Je faisais la connaissance de Habine, une Sud-coréenne vivant en Afrique du Sud et en vacances à Sydney pour 3 semaines. Je croisais les 2 autres… encore des allemandes ! L’une est partie dès le lendemain, aussitôt je changeais de lit. Mais la nuit suivante une autre fille a débarqué à minuit et demie et fit son lit au-dessus du mien. Bien sûr ça m’a réveillé, je me serais cru sur un bateau ! Le lendemain elle partit aussi. Ça commence à me fatiguer ces va et vient. Le lit est encore vacant, je ne suis pas à l’abri de revivre la même chose cette nuit !!!


     Sixièmement, très peu d’activités sont organisées ici. Et quand il y en a, elles sont plutôt adaptées, je dirai, à un public jeune. Par exemple, jeudi soir était organisé un concours de bikinis. Mise à part que c’est un poil myso (si je puis m’exprimer ainsi !), tout le monde ne peut pas y participer. Il n’y a pas de télé à part dans la buanderie… On s’emmerde ici franchement !!!

     

    J’ai quitté le Railway YHA le 13 décembre sans regret et suis allée au YHA à Brisbane.

     

     

     

    « De Sydney à BrisbaneUn peu trop bruyant ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :