• Santo

    Du 07 au 10 janvier 2011

     

    Nous avons quitté les «Friendly Bungalows» vers les 6h. La route nous a paru moins longue qu'à l'aller mais elle était tout autant défoncée. Nous avons dit «Alé Tata» (au revoir) à nos hôtes et nous sommes entrés dans l'aéroport de Whitegrass. Le check in fut rapide mais l'attente pour l'embarquement nous parut une éternité. L'avion arriva 10mn en retard. Le temps de décharger et de recharger les bagages et d'embarquer les passagers, nous avions bien pris une bonne demi-heure de retard. On était censés avoir une correspondance pour Santo une fois à Port Vila et on pensait rater la correspondance. Mais lorsque j'ai interrogé  une hôtesse à ce sujet elle nous rassura en nous disant que ce serait le même avion qui allait desservir Santo. Y avait pas de quoi s'inquiéter effectivement ! C'est difficile de trouver un avion qui part à l'heure ici !


     Santo

     Santo






     


    Bref, nous sommes arrivés à Santo vers les midis. Une fois nos valises récupérées, on nous a conduits à notre logement à l’ «Oyster Island Resort». On nous a débarqué sur une plage et avons pris un petit bateau qui nous a emmené vers notre hôtel sur une autre petite île « Oyster Island ».


    Santo


    L’hôtel est surnommé la Perle de Santo et effectivement l’endroit avait l’air paradisiaque depuis notre bungalow pied dans l’eau.


     Santo

     

    Le soir venu nous avons assisté à un joli coucher de soleil. Jugez par vous-même !

     

    Santo


    Quelques mots sur Santo :


     Santo

     

    Santo est l’île la plus étendue du Vanuatu (3677km), avec le long de sa côte, une multitude d’îlots aux plages somptueuses et pour la plupart inhabitées.  L’intérieur de l’île, comprend une jungle encore inexplorée, des exploitations de copra, des villages coutumiers aux traditions ancestrales et d’anciennes plantations, dont un grand nombre est toujours en exploitation. Ses élevages de bovins ont la réputation de produire la meilleure viande de tout le Pacifique.

    Santo


    Luganville sa capitale, a été une base militaire américaine importante pendant le Seconde Guerre Mondiale. Les troupes américaines ont laissé, pistes d’atterrissage et carcasses de bombardiers, et ont notamment coulé des tonnes d’équipements militaires qui en font aujourd’hui le célèbre site de plongée, qui vaut « un million de dollars ».

     

     

    Le dimanche 9 janvier, nous sommes partis en excursion toute la journée. Nous avons pris le bac vers les 9h. De l’autre côté nous attendait Daniel, 56 ans originaire de Malékula. Il parlait très bien le français, il l’a d’abord appris à Port-Vila puis il a fait son service militaire à Nouméa quand le Vanuatu était encore les Nouvelles-Hébrides. Il regrettait le départ des français lors de l’indépendance du Vanuatu.

    Nous sommes partis en direction d’une merveille naturelle : les Blue Holes (des trous d’eau bleus). Ce sont des bassins d’eau douce alimentés par des sources souterraines et sont d’un bleu incroyable !

     

    SantoSanto

     

     

     

     

     

    Puis nous sommes allés à Champagne Beach, l’une des plus belles plages du Pacifique sud.


     Santo

     

     Vue de la route...

     


    ... et sur l’îlot éléphant...


    Santo

     Santo

     

     


     

     

    Malheureusement pour nous, un bateau de croisière venait débarquer son flot de touristes australiens pour la plupart et avaient envahi la plage et le marché.


     Santo


     C’est un endroit très touristique  et tout est fait pour attirer le touriste, jusqu’à se faire photographier avec des tortues, des perroquets et des lézards.

     

     

     

     

    Daniel a préféré nous emmener à Lonnoc Beach où il y avait nettement moins de monde.


    Santo

     

    Nous nous sommes baignés dans une eau cristalline.


    Santo

     


     


     

     

    Puis nous avons déjeuné. Encore des plats « typiques » : Steak et poulets frites oui mais des frites de Kumala (patates douces) !

     

    Santo

    Vue du restaurant

     

    Ensuite nous sommes allés au marché de Luganville, la capitale de Santo. Le marché est situé dans la rue principale et propose des fruits et légumes des jardins. Daniel nous a conseillé pour acheter un bon ananas. Il nous a donné le nom et l’utilisation de certains légumes qui étaient pour nous totalement inconnus : le «choco» par exemple qui ressemble à une longue courgette et qui se mange râpé en salade ou en accompagnement d’un poisson ou d’une viande. Il nous a montré plusieurs sortes de patates douces, la fameuse racine de Kava. Il y avait aussi des feuilles de tabac tressées. Bref, un marché tout en couleur où les aliments sont soient posés sur des étales ou à même le sol.


    Santo

    Le marché de Luganville


    Vers les 17h, Daniel nous a reconduits à notre bac. Nous avons passé une très bonne journée avec lui. On voyait que lui aussi était content d’être avec nous !

     

    Demain (le 10) nous quittons Espiritu Santo pour Malékula, une autre île au sud de Santo. 

     

    « TannaMalékula »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    ns
    Samedi 14 Janvier 2012 à 10:09

    Nous voyons que vous  passer toujours du bon temps, profitez-en bien, ici on ne parle que de la perte du AAA, que de la morosité.... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :