• Tahiti

     Du 19 janvier au 21 janvier 2012

     

    Tahiti

     

    Ce matin nous avons quitté les Fidji vers les 9h du matin. Nous avons dû partir à 3h30 du matin pour être à l'aéroport de Nandi dans les temps. Pourquoi partir si tôt vous demanderez-vous ? Tout simplement parce qu'il y a environ 3h de route de Suva à l'aéroport de Nandi. Autant dire que la journée a été très très longue et pas sans problèmes et déconvenues, malheureusement !

     

    Première étape, Nandi-Auckland (Nouvelle-Zélande) : 2h30 de vol.


    Tahiti

     Tahiti

    En arrivant en Nouvelle-Zélande



    Tahiti

    Tahiti

     

     

     

     

     

    Tahiti





    Départ pour Papeete à 16h, 5h de vol. Au moment de l'enregistrement sur la compagnie Tahiti Nui, nous avons eu un premier souci. Mes parents avaient des places déjà réservées et notamment une place hublot, mais au moment d'obtenir leurs cartes d'embarquement, ils n'avaient plus les places. Résultats, on s'est retrouvé aux pires places que l'on puisse avoir dans ce type d'avion... au milieu, tout au fond, à côté des toilettes. Autant dire que nous avons peu dormi. On était furax !!!

     

    Nous sommes arrivés à l'aéroport de Papeete FAAA à 22h heure locale soit un jour de moins qu'à Auckland moins une heure. Nous étions encore le 18 janvier ici alors que nous sommes partis de Nandi ce matin le 19. C'est assez perturbant !!!


    Tahiti

    Accueil tahitien

    Nous étions contents d'être arrivés enfin et pensions rapidement rejoindre notre logement du soir. Erreur ! Alors que nous attendions nos bagages sur le tapis roulant, on nous a appelés au bureau d'informations. Cela ne pressentait rien de bon ! On n'avait récupéré qu'une valise sur 3. On commençait franchement à s'inquiéter ! Et on avait raison de s'en faire. Au bureau des réclamations des bagages, une employée nous annonça tranquillement que nos deux valises étaient restées à Auckland. Apparemment ça arrive souvent. Pas de bol c'est tombé sur nous ! Bref, nous avons fait une déclaration et on nous a donnés 18000 CFP soit 300 euros pour deux pour racheter le minimum vital. Autant dire pas grand-chose. Dans le meilleur des cas, on récupère nos affaires le 20 au matin par le prochain vol ou le 21. Au-delà le problème qui va se poser c'est notre départ dans les îles. On n'a vraiment plus rien à se mettre !!! Les boules ! Ça nous a vraiment contrariés !!!

    Après notre déclaration de perte, on nous a conduits à notre pension de famille : Le Relais Fenua. Heureusement encore que notre transporteur nous avait attendu. Quelle journée !!!


    Tahiti

     Tahiti

     

     

     

     

    Tahiti

    Fleur de cactus

     

     

     

    Fleur qui s'ouvre la nuit et meurt le lendemain matin. 


    Laissons ce problème de côté et continuons notre voyage…Tout d’abord quelques infos sur la Polynésie Française :

    Un peu de géographie...

    La Polynésie Françaises, située à 18 000km de la métropole, comprend 120 îles réparties en 5 archipels couvrant quelque 4,5 millions de km² en plein cœur de l’Océan Pacifique. 260 000 habitants y résident.

    L’archipel de la Société, le plus important, est composé de 9 îles hautes et de 5 atolls, répartis en deux groupes : les Iles du Vent (Tahiti, Moorea, Maiao, Tetiaroa et Mehetia) et les Iles sous le Vent, plus à l’Ouest (Huahine, Raiatea, Tahaa, Bora Bora, Maupiti), sans oublier les îlots inhabités de Tupai, Mopelia, Scilly et Bellinghausen).

      

    Un peu d’histoire…

     L'hypothèse généralement retenue à l'heure actuelle est celle d'un peuplement de la Polynésie à partir du Sud-Est asiatique. Il y a 5 000 ans, des habitants du littoral de la Chine du sud, cultivateurs de millet et de riz, commencent à traverser le détroit pour s'installer àTaïwan. Vers le IIè millénaire av. J.C.,    des migrations ont lieu de Taïwan vers les Philippines. De nouvelles migrations commencent bientôt des Philippines vers Sulawési et Timor  et de là, les autres îles de l'archipel indonésien  important avec eux leur langue. Vers XVè siècle av. J.C.,    un autre mouvement mène des Philippines en Nouvelle-Guidée e t au-delà, les îles du Pacifique. Les Austronésiens  sont vraisemblablement les premiers navigateurs de l'histoire de l'humanité. Les premières îles atteintes sont probablement les iles de la société vers 300 de notre ère. Les polynésiens auraient alors depuis cette base essaimé vers l'île de Pâques (500), Hawaï (900) et la Nouvelle-Zélande (1100).

     

    À partir de 1521 , date de la découverte de Puka Puka  par Magellan, les Européens explorent progressivement la Polynésie orientale aux XVIIè siècle   et XVIIIè siècle.  Tahiti n’est découverte qu’en 1767  par le Britannique Samuel Wallis , suivi en 1768  par Bougainville  et par Cook en 1769.  La fin du XVIIIè siècle    est marquée par la promotion d’un chef de Tahiti, qui, allié aux Anglais, fonde la lignée des Pomare, et par l’implantation à Moorea de missionnaires britanniques.

    Au début du XIXè siècle,  les de la société  sont converties au christianisme (protestant) sous l’égide de la dynastie des Pomare, tandis que des missions catholiques françaises s’implantent aux Gambier et aux Marquises  dans les années 1830.

    Les années 1840 sont marquées par le début de l’implantation coloniale française, d’abord aux Marquises puis à Tahiti, où la reine Pomare IV  doit accepter le protectorat français (1843). En 1883 ,Pomare V  accepte de céder son royaume à la France ; il devient l’élément principal d’une colonie, les Etablissements français d'Océanie  (EFO). Les îles encore indépendantes sont intégrées aux EFO de 1887  à 1901 , notamment : lesTuamotou,  Rapa  et les îles Gambier   en 1882,   puis les îles sous-le-Vent  en 1898.

    Des habitants des EFO participent aux combats de la 1ère Guerre mondiale  avec le bataillon du Pacifique ; parmi eux le futur leader du mouvement anticolonialiste, Pouvanaa Oopa.  Mais il faut attendre la fin de la 2nde Guerre mondiale pour qu’une évolution sensible ait lieu.

     

    Ce matin le 19 (pour la deuxième fois !), nous avons loué une voiture et sommes partis acheter quelques affaires en attendant le retour de nos valises. Puis nous avons commencé à visiter l’île de Tahiti. Nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer à la Pointe Vénus. Il y faisait un vent à décorner les bœufs mais la vue était belle.


     TahitiTahiti

     




    Tahiti

    Tahiti






    On y trouve aussi le phare de la Pointe Vénus.

     

    Tahiti


    Puis nous avons continué notre tour. Nous avons fait une courte halte aux Trois Cascades à Tiarei.  Nous n’avons vu que la première car nous avons littéralement été bouffés par les moustiques et comme nous n’avions pas pris notre anti-moustiques avec nous, nous avons préféré renoncer.


     TahitiTahiti

     

     

     

     

     

     



    Des photos en chemin,


     TahitiTahiti

     

     

     

     





    ... île de Tahiti Iti.

     

    Tahiti

     

    Le lendemain (le 20), nous sommes partis en Safari toute la journée dans la montagne. 130kms dont 60 de piste dans le centre de l’île de Tahiti. Top départ à 8h45, Justesse, notre guide, est venu nous chercher avec son 4x4. Nous sommes passés prendre à leur hôtel un jeune couple de bretons en lune de miel et un couple d’australiens originaire de Brisbane. Puis nous avons pris la direction de la vallée de Papenoo, au nord de l’île.


     

    Tahiti

    Vallée de Papenoo


    Puis nous nous sommes arrêtés pour voir différentes cascades…


     TahitiTahiti

     




     

    ... pour observer la flore.

     

    Tahiti

     

    Notre guide Justesse nous explique la particularité de cette variété d'hibiscus. Polynésiens s'en servaient pour connaître l'heure.


    En effet, la fleur est jaune le matin, orange l'apm et rouge le soir. Incroyable, non ? Nous sommes restés plus longtemps à un Marae.

     

    Tahiti

     

    Qu’est-ce-que c’est que cette bête ? Un Marae est un lieu assigné aux activités sociales, religieuses et culturelles d’un groupe, voire d’une famille. C’est dans ces lieux que dans des temps anciens, les polynésiens rendaient la justice, pratiquaient des sacrifices, gouvernaient, décidaient et se réunissaient pour communier ensemble.

     

    Ensuite nous avons repris la route à travers la montagne…

     

    Tahiti

     

     Tahiti





    ... nous nous sommes rafraichis dans une rivière...


    Tahiti


    Justesse a sonné la conque pour prévenir de notre arrivée au Relais de la Maroto...


    Tahiti


     ... perdu au milieu de nulle part !


    Tahiti

     


    Tahiti






    Nous avons déjeuné ici. Le cadre était magnifique et la nourriture bonne.


    Tahiti

     

     

     


    Tahiti

    Et puis nous sommes repartis en direction du lac Vaihiria. Et la route bétonnée a laissé la place à la piste. Mais ce n’était pas pire qu’à Tanna !


    Tahiti

    Tahiti






    La vue sur le lac était magnifique !


     Tahiti

     

    Nous ne sommes pas descendus au lac et avons rebroussé chemin. Sur le chemin du retour, nous avons eu la pluie. Nous étions de retour à notre logement vers les 17h. Nous avons passé une très bonne journée.

     

     

     Demain apm (le 21) nous nous envolons pour Moorea.

     

     

     


     

    « EfateMoorea »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    D.G
    Mardi 31 Janvier 2012 à 08:46

    Pas de souci pour toi, je vois que tu es bien entourée

    Pour mémoire : ici c'est l'hiver.....et on skie !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :