• Visite de Saint-Paul

    Le 05/02/20

    Ce matin Ludo et moi sommes partis visiter la ville de Saint-Paul. Cela nous a changé de nos randonnées habituelles même si on a marché au moins 4h et sous un soleil de plomb.

    Tout d'abord quelques infos sur Saint-Paul :

     « Berceau du peuplement et baie du meilleur ancrage ».

    Apres la rivière des Galets, on arrive dans la commune de Saint-Paul, la plus étendue de l'île. Boucan-Canot, L'Ermitage, Saint-Gilles-les-Bains et les Hauts... Le territoire communal de Saint-Paul, juste un peu plus grand que celui de Marseille, englobe toutes ces villes balnéaires, ainsi que de nombreux villages des Hauts et une partie du cirque de Mafate. Deuxième commune la plus peuplée de l'île, avec plus de 106 000 habitants, l'agglomération de Saint-Paul elle-même n'est qu'une paisible petite bourgade abritant environ 13 000 habitants. La majorité de la population réside soit dans les Hauts de l'immense territoire communal, soit dans la région des Plages.

    De l'époque de la compagnie des Indes ne subsistent guère que la mairie, l'hôtel de Laçay (actuelle caserne de pompiers) et les canons.

    Visite de Saint-Paul

    Canon de marine français (modèle de 1766)

    Si la baignade est interdite en baie de Saint-Paul, on apprécie néanmoins son immense plage.

    Un peu d'histoire...

    Entre la pointe des Aigrettes et le cap de La Houssaye, le 29 juin 1642 débarquent les premiers arrivants sur cette île déserte, nommant la baie et le site par la même occasion du nom du saint du jour. La prise de possession officielle de l'île par le roi de France s'est faite à quelques kilomètres de là, à la Possession.

    Il faut attendre 1663 pour voir la première installation permanente de colons sur l'île: 2 Français de Madagascar et 10 malgaches. Ces 12 proscrits établissent le premier campement sur l'île et sont suivis, l'année suivante, par Etienne Régnault, le premier gouverneur de Bourbon, et vingt autres colons, qui s'établissent près de Savannah. L'île est généreuse en gibier, mais les colons se plaignent du manque d’approvisionnement par la Compagnie des Indes. Les premières concessions sont délivrées au début du 18ème siècle pour l'élevage et la culture. La commune reste le chef-lieu de l'île jusqu'en 1738. Commune en 1790, "capitale" de la partie sous le vent dès 1827, Saint-Paul sera aussi le chef-lieu judiciaire de l'île jusqu'en 1833, avant de laisser sa place administrative à Saint-Denis.

    La culture du café et du coton apporte la prospérité à la ville, qui fait construire des chaussées pavées et de belles demeures et jouit longtemps du meilleur ancrage de l'île jusqu'à la construction du Port à la pointe des Galets.

    Nous avons fait une première halte sur le littoral près de l'étang de Saint-Paul. 

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Puis nous avons marché jusqu'à une partie de l'Etang de Saint-Paul par un sentier.

    Visite de Saint-Paul

    Nids de tisserins

    L'étang de Saint-Paul est un étang côtier et plus précisément le plus vaste plan d'eau de ce département d'outre-mer dans l'océan Indien. Situé sur le territoire communal de Saint-Paul, il se trouve à proximité immédiate du centre-ville, dont il est séparé par la chaussée Royale, et qui le sépare par ailleurs de la baie de Saint-Paul. 

    Visite de Saint-Paul

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

     

    D'après la préfecture de La Réunion, l'étang de Saint-Paul constitue une zone humide « unique » car il s'agit de la plus vaste et de la mieux préservée de l'île de La Réunion et de l'archipel des Mascareignes. À ce titre, il s'agit d'un site majeur présentant un intérêt exceptionnel sur les plans floristique et faunistique et clairement nécessaire au maintien des équilibres biologiques originaux.

    Dans ce contexte, la réserve naturelle nationale de l'étang de Saint-Paul a été créée par un décret du Premier ministre français François Fillon daté du 2 janvier 2008, « après 8 années de profonde concertation locale et nationale ». Ce classement en réserve naturelle nationale protègera l'étang de l'extension urbaine davantage que son statut de zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique déjà acquis.

    Le 20 août 2019, le site obtient le label de zone humide d'importance internationale attribué par la convention de Ramsar (couramment appelée convention sur les zones humides, la convention  est un traité international adopté le 2 février 1971 pour la conservation et l'utilisation durable des zones humides, qui vise à enrayer leur dégradation ou disparition, aujourd'hui et demain, en reconnaissant leurs fonctions écologiques ainsi que leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative.).

    Après la balade du côté de l'étang nous avons rejoins la ville et nous nous sommes arrêtés au temple Tamoul Siva Soupramanien rue St Louis.

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Puis nous sommes allés voir l'Eglise de la Conversion de Saint-Paul qui était en rénovation. 

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Ensuite nous nous sommes rendus sur le littoral pour y voir notamment le Débarcadère. 

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Visite de Saint-PaulLa plage

    Visite de Saint-Paul

     

    Vue depuis le Débarcadère

    Après nous sommes allés visiter le cimetière marin sur la route du littoral à la sortie sud de saint-Paul.

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Il justifie un arrêt car on peut y trouver (en cherchant bien !) les tombes de personnages qui ont marqué l'histoire de l'île...

    Visite de Saint-Paul

    Le pirate La Buse

    Visite de Saint-Paul

     

    Le poête Leconte de Lisle

     

    ... et celles de malheureux matelots bretons, tragiquement naufragés en plein océan indien.

    Visite de Saint-Paul

    Naufrage du Ker-Anna en 1894

    Le cimetière d'esclaves

    Hors enclos, côté mer, des ossements ont été découverts après le passage du cyclone Gamède, en 2007. Les fouilles archéologiques réalisées en 2011, ont permis de dater le site de la première moitié du 19ème siècle. Les origines de certains squelettes ont pu être déterminées grâce à la présence de dents taillées correspondant à des rituels africains du sud de la Tanzanie et du nord du Mozambique. Le nombre d'esclaves simplement ensevelis dans les sables est estimé à plus de 2000 sur environ 2500m²

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

     

     

     

    Pour terminer cette matinée de visite de Saint-Paul, nous nous sommes rendus à la Grotte des Premiers Français.

    Visite de Saint-Paul

    Visite de Saint-Paul

     

     

     

    La grotte des Premiers Français est une caverne, située juste en face du cimetière marin. Selon la tradition, comme son nom l'indique, il s'agit du premier site de l'île à avoir été habité à la suite du débarquement des Français depuis la baie qui l'abrite, la baie de Saint-Paul.

    La grotte a porté plusieurs noms différents:

    • La Caverne
    • Caverne du Portugais
    • Caverne des Matelots
    • La loge des douze exilés
    • Grotte de Notre-Dame-de-Lourdes
    • Grotte des Premiers Français

    En 2007, la région rebaptise le lieu « Grotte des premiers Réunionnais ».

    En 2010, la municipalité de Saint-Paul a annoncé des travaux d'aménagement du parc du fait que des éboulis issus de la falaise qui surplombe l'entrée de la grotte peuvent blesser les visiteurs. La grotte reste depuis fermée au public.

    Un peu d'histoire...

    La légende veut que les premiers volontaires à s'installer dans l'île en 1663 soient deux Français, Louis Payen et Pierre Pau avec 7 esclaves malgaches et 3 femmes (noires), afin de coloniser l’île. Ces esclaves s'enfuirent très rapidement vers la montagne. Cependant, si ces deux Français se sont bien fixés à Saint Paul, c'est probablement dans une caverne encore un peu plus au sud et aujourd'hui effondrée. La présence d'eau fait du lien un endroit peu propice à une installation. Les fouilles n'ont en tout cas révélé aucune trace d'un moindre campement.

    À l'emplacement du parc actuel a été redécouvert un cimetière d'esclaves contenant environ 50 000 macchabées qui a servi jusqu'en 1848. En fait, une carte du littoral Saint-Paulois de 1806 établie par le cartographe Le Chandelier et conservée à Aix-en-Provence mentionne bien un cimetière et non pas une grotte des premiers français. Jusqu'à présent, tous les emplacements des cimetières pour esclaves restaient inconnus puisque ceux-ci ne pouvaient pas être enterrés près des églises, et de nombreux autres restent à découvrir. (Source wikipédia)

     

    Visite de Saint-Paul

    « Randonnée de la Grande Fontaine au Bassin Sandrine par le Chemin Charrette BoeufVisite du Port »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :